Les mythes à propos de l’alimentation des animaux | Eukanuba®

Share:

pinterest
Les mythes à propos de l’alimentation des animaux

Comme toute science, la nutrition des animaux de compagnie est associée à sa part de folklore sur l’alimentation des chiens et des chats. Certaines de ces notions ont des origines scientifiques, mais les faits ont été exagérés, déformés ou appliqués à tort. D’autres pratiques sont des choses que les propriétaires aiment faire pour des raisons émotives, mais qui peuvent entraîner des risques de santé potentiels pour leurs compagnons. Voyons ensemble quelques-uns de ces mythes alimentaires communs et essayons de distinguer les faits de la fiction!

L’alimentation peut causer un “pelage rouge”

Le problème de “pelage rouge” fait référence à un changement inattendu de la couleur du poil qui passe d’à peu près n’importe quelle couleur de base à une teinte rouge ou brun-rouge. Des cas de “pelage rouge” ont été signalés depuis plusieurs années, mais les cas sont peu fréquents et très différents, de sorte que la condition est difficile à étudier. L’alimentation, entre autres facteurs, a été identifiée par certains propriétaires comme cause sous-jacente potentielle.Voici les faits :

  • Carence en nutriments : Il est vrai qu’une carence alimentaire de certains nutriments essentiels peut avoir un effet néfaste sur la qualité et la couleur du pelage. Une carence de minéraux comme le cuivre ou le zinc ou d’acides aminés essentiels comme la phénylalanine peut certainement entraîner des changements au niveau de la qualité ou de la couleur du pelage. Toutefois, ces carences en nutriments essentiels causeront également de graves problèmes de santé en plus de ces changements d’apparence du pelage. Une carence en cuivre peut entraîner de l’anémie, des lésions cutanées et des troubles de croissances; une carence en zinc causera des lésions cutanées et des troubles du système immunitaire, tandis qu’une carence en phénylalanine pourrait causer des troubles neurologiques. Les entreprises de nourritures pour animaux de compagnie de bonne réputation prévoient l’inclusion de concentrations optimales de cuivre, zinc et phénylalanine dans leurs formules, de sorte qu’il est peu probable qu’une carence de ces nutriments soit la cause des problèmes de pelage rouge signalés chez des chiens et des chats.
  • Pulpe de betterave : La pulpe de betterave est souvent pointée du doigt comme cause potentielle du “pelage rouge” à cause de la perception de cet ingrédient comme étant rouge. Cependant, la pulpe de betterave incluse dans la nourriture des animaux de compagnie n’est pas rouge. Elle provient de la betterave à sucre (non pas de la betterave rouge) d’où on extrait le sucre et qui est en fait gris pâle. De plus, il n’y a aucune indication suggérant un lien entre la consommation de pulpe de betterave et un changement de couleur du pelage chez les chiens ou les chats.
  • Causes véritables : Alors, qu’est-ce qui pourrait bien faire prendre cette teinte rougeâtre au pelage d’un chien ou d’un chat? Nous savons que le pelage rouge peut être causé par différents facteurs environnementaux, notamment les suivants.
    • Exposition au soleil : Le temps passé au grand air peut avoir un effet décolorant sur le pelage des animaux de compagnie, donnant généralement une teinte rougeâtre au poil noir.
    • Taches de porphyrine : La porphyrine est sécrétée dans la salive et les larmes; elle est responsable des taches rougeâtres qu’on voit autour des yeux de certaines races de chiens au poil blanc ou de couleur pâle. Les chiens qui se lavent ou se lèchent de façon excessive peuvent déposer de la porphyrine sur leur pelage, ce qui cause des taches rouges à ces endroits.
    • Toilettage: Certains produits de toilettage contenant des insecticides peuvent donner une couleur rouge au poil. Cet effet survient le plus souvent chez les chiens blancs ou de couleur pâle. L’utilisation fréquente du séchoir peut également décolorer ou faire pâlir le poil noir.
    • Âge:Le poil noir a naturellement tendance à pâlir en vieillissant et devient généralement rougeâtre ou brun-rouge avant de tomber.
 

La coprophagie (ingestion des excréments) est causée par une carence en nutriments

La coprophagie (ingestion des excréments) est relativement fréquente chez les chiens, mais rare chez les chats. Contrairement à la croyance populaire, la majorité des chiens qui sont poussés à la coprophagie n’ont pas une alimentation déficiente en nutriments essentiels et ne souffrent pas d’une maladie gastro-intestinale. Voici les faits :

  • La coprophagie n’est pas un phénomène inhabituel : Bien que cela puisse être difficile à comprendre pour certains propriétaires, manger des excréments est en fait un comportement relativement fréquent chez les chiens. C’est parce que les chiens sont des détritivores de nature et ingèrent sans hésitation de nombreuses choses que les gens trouvent peu appétissantes. La plupart des chiens mangent les excréments d’autres espèces comme les chevaux, le bétail, les chevreuils ou les lapins. Beaucoup de chiens qui partagent leur environnement avec un chat mangent les excréments des chats s’ils ont accès à leur litière. Certains chiens ingèrent aussi les excréments d’autres chiens, le plus souvent des chiens qui vivent avec d’autres chiens ou dans des chenils.
  • Cause possible : Il arrive souvent que les chiennes ingèrent les excréments de leurs chiots pour garder les aires de mise bas et leurs chiots propres. La coprophagie est aussi un comportement facilement appris dans les foyers à chiens multiples ou dans les chenils. Dans certains cas, l’ennui ou le confinement dans un chenil ou une cage malpropre peut être la cause sous-jacente.
  • Prévention et entraînement :La meilleure façon de prévenir la coprophagie est de limiter l’accès de votre chien aux matières fécales en surveillant ses sorties, en restreignant son accès aux excréments d’animaux sauvages comme les lapins et les chevreuils et en gardant votre cour propre. De plus, l’entraînement pour montrer à votre chien des commandes de base comme "laisse ça" et à venir à vous lorsque vous l’appelez est utile. Fournir à votre chien des promenades régulières, de l’exercice et des activités mentalement stimulantes est aussi essentiel pour prévenir tous les types de problèmes comportementaux causés par l’ennui!

Faire manger de la levure de bière, de l’ail ou des oignons à votre chien pour éloigner les puces

L’utilisation de la levure de bière ou de la vitamine B1 (thiamine) qu’on retrouve dans la levure de bière comme répulsif pour les parasites externes est un mythe nutritionnel de longue date. Mais la réalité est qu’il n’y a aucune indication suggérant que la levure de bière ou tout autre supplément comme l’ail ou les oignons puisse avoir le moindre effet répulsif sur les puces ou tout autre parasite externe. Voici les faits :

  • Levure de bière :Deux études bien contrôlées sur l’alimentation des chiens ont conclu que ni la levure de bière ni la thiamine n’ont un effet répulsif sur les puces chez les chiens. Bien que l’ajout de levure de bière à la diète de votre chien ne soit probablement pas néfaste, ce n’est pas un moyen efficace de prévenir les infestations de puces.
  • Oignons et ail : Ni un ni l’autre de ces aliments n’a le moindre effet sur les infestations de parasites externes chez les chiens ou les chats. De plus, donner de fortes quantités d’ail ou d’oignons aux chiens ou aux chats (qui en raffolent) peut être toxique! La consommation excessive d’oignons peut causer un type d’anémie hémolytique qui peut mettre leur vie en danger. De même, l’ingestion d’une quantité excessive d’ail peut causer des dommages aux globules rouges et mener à l’anémie. Les signes de toxicité peuvent inclure la diarrhée, les vomissements, la dépression, la fièvre et l’urine de couleur foncée. Si vous soupçonnez une intoxication par l’ail ou les oignons chez votre chien, consultez immédiatement un vétérinaire.
  • Utilisez un moyen de prévention adéquat contre les puces :Si votre animal a un problème de puce, questionnez à votre vétérinaire sur les méthodes de prévention et de traitement. Il existe de nombreux produits sûrs et efficaces pour le contrôle des puces chez les chiens et les chats.