Comment faire du vélo avec son chien

Share:

pinterest
Comment faire du vélo avec son chien

Comment faire du vélo avec son chien

L’aspect le plus important à considérer quand vous envisagez de faire du vélo avec votre chien est la sécurité... la vôtre, celle de votre chien et celle des gens autour de vous.

Pour assurer votre sécurité, vous gagnerez à investir dans un système de fixation qui permet de maintenir la force de tir de votre chien assez bas par rapport au centre de gravité de votre vélo. Si vous vous contentez de tenir la laisse de votre chien dans votre main, vous risquez de rencontrer plusieurs problèmes :

  • votre chien pourrait vous arracher la laisse des mains;
  • votre chien pourrait vous tirer vers le côté;
  • votre chien pourrait tirer sur le guidon et vous faire tourner très abruptement.

Vous pourrez éviter ces problèmes en fixant la laisse de votre chien à la tige de selle ou à l’essieu de la roue arrière. Parmi les produits susceptibles de vous être utiles, notons les systèmes d’attache Walky Dog, Springer, Biker Dog, K9 Cruiser, Bike-a-Buddy et Sunlite.

Utilisez une laisse détachable

Si vous utilisez une laisse régulière, votre chien pourrait passer de l’autre côté d’un obstacle. Si c’est un obstacle solide comme un poteau ou un arbre, vous pourriez tomber; si c’est un obstacle vivant comme une personne, cela pourrait être désastreux pour tout le monde. (Une femme de 62 ans a été tuée en 2009 à San Jose, en Californie, lorsqu’elle a été renversée par un chien qui courrait au côté d’un vélo.) C’est pourquoi nous recommandons une laisse détachable. De plus, comme le risque d’accident, ou même d’arrêts ou de virages soudains est plus élevé, nous recommandons au cycliste de toujours porter un casque protecteur.

Utilisez un harnais de corps au lieu d’un collier

Pour la sécurité de votre chien, il ne devrait jamais courir au côté d’un vélo (et encore moins le tirer) en portant un collier au cou, surtout s’il s’agit d’un collier de serrage comme un étrangleur ou un collier martingale. Il est aussi extrêmement dangereux de faire du vélo avec un chien portant n’importe quelle sorte de licou ou licol sur la tête. Votre chien devrait toujours porter un harnais de corps. Vérifiez souvent que le harnais est bien ajusté et qu’il ne cause pas d’irritation.

Surveillez les pattes de votre chien

Si votre chien n’a pas l’habitude de courir longtemps sur le pavé (ou même sur des sentiers de terre), il pourrait avoir besoin d’une période d’adaptation pour renforcer ses coussinets. Inspectez-les souvent.

Apprenez à connaître votre chien

Les chiens ne transpirent pas comme les humains; ils évacuent la chaleur en haletant et par leurs pattes. Les chiens à poil long, à museau court (comme les boxers ou les carlins) et à pattes courtes (comme les teckels, les bassets ou les corgis) sont plus à risque de surchauffer. N’oubliez pas d’apporter suffisamment d’eau pour vous et pour votre chien. (Vous pouvez apporter un bol léger.)

Les chiens qui se laissent facilement distraire, contrôlent mal leur impulsivité ou sont rapidement excités par les rencontres avec d’autres éléments en mouvement (comme les autres vélos, les autres utilisateurs du sentier, les oiseaux, les écureuils, etc.) ne sont pas de très bons candidats pour les balades au côté d’un vélo. Un chien qui répond bien à une demande d’attention (« regarde ici » ou son propre nom) et répond bien à la commande « laisse ça » est probablement votre choix idéal de compagnon en vélo.

À l’origine, cet article a été publié sur le site suivant (en anglais) :

http://www.exceptionalcanine.com/blog/how_to_bike_with_your_dog/index.html.