Guide pour chiots : conseils sur la santé des chiots | Eukanuba®

conseils sur la santé des chiots

Prendre soin de la santé de son chiot

L’un des plus grands défis lorsque l’on prend soin d’un chiot est de déterminer si son comportement est normal (grattage, plaintes, gémissements) ou si vous devez consulter un vétérinaire. Malheureusement, vous devrez apprendre à distinguer cela par vous-même avec votre nouveau chien. Assurez-vous tout de même de choisir un bon vétérinaire afin de savoir à quoi vous attendre lorsque vous prendrez rendez-vous pour un examen de santé.

Trouver un vétérinaire pour votre chiot

Le processus de recherche d’un fournisseur de soins de santé est toujours le même, que ce soit pour votre chiot ou pour un membre de votre famille. Renseignez-vous bien et tenez compte des aspects suivants lorsque vous choisirez le vétérinaire qui veillera sur la santé de votre chiot.

  • Le vétérinaire a-t-il bonne réputation? Demandez l’avis de vos parents et amis. Téléphonez à la société protectrice des animaux de votre région et demandez-leur conseil. Ils s’occupent de tant d’animaux qu’ils doivent bien savoir quels vétérinaires font preuve de compassion tout en ayant de bonnes recommandations.
  • Renseignez-vous sur la formation et l’expérience de chaque médecin. Depuis combien de temps pratique-t-il? A-t-il étudié dans un établissement prestigieux?
  • Cherchez à savoir s’il a une spécialité. Certains vétérinaires ne travaillent qu’avec des chiens, ou connaissent particulièrement bien les golden retrievers et les problèmes de santé spécifiques de cette race.
  • Vérifiez l’emplacement de la clinique. Devoir traverser toute la ville lors d’une urgence médicale peut coûter la vie à votre compagnon.
  • Lorsque vous pensez avoir trouvé un bon vétérinaire, prévoyez un rendez-vous sans votre chien. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de ses principes concernant l’éducation des chiots et lui poser toutes les questions relatives à votre situation personnelle.

La première visite

Il est recommandé d’emmener votre animal chez le vétérinaire dans les trois jours qui suivent son arrivée à la maison pour vous assurer que tout va bien. À l’occasion de cette visite :

  • le vétérinaire va réaliser un examen clinique externe permettant de vérifier l’état du pelage, des muscles, du squelette, des yeux, des oreilles et de la gueule de votre chien;
  • un examen des selles peut être effectué pour s’assurer de l’absence de parasites;
  • vous allez pouvoir poser toutes les questions que vous jugez utiles;
  • le calendrier des vaccinations va être établi.

La décision de faire stériliser votre chien

Si vous ne voulez pas vous lancer dans l’élevage, évitez les surprises en faisant stériliser votre chien dès que possible. L’opération peut avoir lieu dès les six mois du chiot, avec une convalescence relativement rapide. Une telle opération présente également d’autres avantages :

  • les mâles sont moins agressifs;
  • l’intérêt pour les fugues diminue;
  • les problèmes de marquage du territoire sont moins présents;
  • la stérilisation des femelles avant leurs premières chaleurs diminue les risques de tumeur mammaire ou de maladie de l’utérus;
  • les problèmes de menstruation disparaissent (les chaleurs, qui reviennent tous les six mois, peuvent durer jusqu’à 21 jours, et ce parfois à partir de l’âge de six mois).

Les puces

Non seulement ces parasites à peine visibles provoquent des démangeaisons, mais ils sont également susceptibles de transmettre des maladies, le ténia, ou même de provoquer une anémie, particulièrement chez les jeunes, plus vulnérables. Ils peuvent également envahir votre maison et s’en prendre à ses habitants. Les puces sont difficiles à repérer à l’œil nu, mais elles vont provoquer divers symptômes chez votre chiot : il va se gratter et se mordre la peau. Si vous les voyez, c’est que votre animal en est infesté. Si vous suspectez la présence de ces hôtes indésirables dans le pelage de votre chiot, mettez-le dans la baignoire et passez vos mains dans sa fourrure. Vous allez peut-être voir tomber des petits points noirs, qui ne sont autres que les excréments des puces. Arrosez ces particules d’eau. Si celles-ci deviennent rouges, vous avez un problème.

Les médicaments anti-puces

Certains vous diront qu’on peut éliminer les puces en nourrissant son chiot d’oignon ou d’ail. Même s’il veut bien manger ces aliments, un tel régime peut provoquer une grave intoxication. Quant à la levure de bière, elle n’a aucun effet, ni par voie orale ni en application locale.

Les médicaments anti-puces

Il existe des médicaments, administrés par voie orale ou appliqués sur la peau, qui empêchent les puces de piquer et de se reproduire. Il faut les donner une fois par mois. Voici quelques faits liés à ces types de traitements.

  • Les traitements oraux sont offerts sous forme de pilule. Ils ne sont cependant actifs que 60 jours après la première prise. Les produits chimiques présents dans le produit interrompent alors le cycle biologique des puces, et celles-ci meurent.
  • Les traitements topiques offrent un soulagement immédiat et empêchent les futures infestations.

Tout comme chez les humains, les actions préventives restent le meilleur moyen d’assurer une vie saine et heureuse à votre chiot. Planifiez des rendez-vous selon l’avis de votre vétérinaire et rien n’empêchera votre chiot de devenir votre fidèle compagnon, et ce, pour la vie.